Le portable des années 1900, l'e-mail avant la lettre, c'est la carte postale. D'un coût modique, elle est fiable, sûre. Qu'elle représente une rue, un petit métier, une scène pittoresque, un commerce ou un groupe, la vulgarisation de la photographie est à l'origine de cet engouement. Ces millions de vues nous renseignent sur l'habitat, les conditions de vie, l'habillement, le commerce...

samedi 17 novembre 2012

Le dernier commerce ou la mémoire d'une ville


Fondé en 1936, le commerce d'électricité Landureau est toujours ouvert.
 Depuis 1983, la 2ème génération a pris le relais.

Lorsque l'on demande à Mr Landureau (64 ans) : "vous arrêtez quand ?",
 la réponse est invariable : 'l'année prochaine".

En fait, l'année prochaine, c'est tous les ans !

Achetez vos ampoules chez ce Monsieur.
 L'accueil est convivial et les prix sont doux.

















17 novembre 2012

Amboise - Rue Nationale




8 commentaires:

  1. Merveilleux reportage. Du coup j'ai envie de rentrer dans cette boutique (si c'est encore possible !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop tard. Mr Landureau a pris sa retraite ! (mais il y a encore quelques pépites en Touraine...)

      Supprimer
  2. Quelle chance d'avoir pu rencontrer ce monsieur, et son "intérieur", sa boutique est une œuvre à elle toute seule, dommage qu'elle soit fermée maintenant... Mais vraiment, quel bel article, grâce à toi il va rester dans les mémoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. A te voir ouvrir un blog sur Laon et alentours...

      Supprimer